BDES : interview du Cabinet d'Avocats Vaughan

Interview BDES – Bruno Courtine

« Les lois Macron et Rebsamen poursuivent avec cohérence le même objectif : instaurer un dialogue social apaisé au travers de la BDES et des grands rendez-vous d’information-consultation prévu par le Code du travail. Cependant, à ce jour, la BDES souffre d’un premier écueil : celui d’être réservée aux seuls délégués du personnel et non à l’ensemble des salariés. Or, plus l’entreprise impliquera ses employés, plus ces derniers seront conscients des enjeux, des risques et des atouts de leurs entreprises et plus ils vivront de manière apaisée leur quotidien au sein de leur société.
Une fois la BDES définitivement déployée et utilisée, on peut résolument penser que les rapports internes à l’entreprise seront profitablement plus fluides. »